prix gaston chagnon.jpg

Prix Gaston Chagnon

Qui était Gaston Chagnon?

 

Originaire du Québec, Gaston Chagnon s'installe en Nouvelle-Écosse en 1961. Homme engagé et généreux, mais discret, il s’implique, en tant qu'entrepreneur et philantrope, dans une multitude de projets acadiens et francophones. Doué d’une vision et d’une détermination rares, il contribue grandement au développement de la communauté acadienne et francophone en dotant l’École du Carrefour de bourses d’études, en appuyant l’Université Sainte-Anne et le journal Le Courrier de la Nouvelle-Écosse et en finançant la grande murale intitulée Réveil, la sculpture de bronze Déportation au site historique de Grand Pré, ainsi que la visite sur le site des athlètes des 29e Jeux de l’Acadie. Il est l’un des membres fondateurs du Club Français, avec le Père Léger Comeau. En 1974 il préside à la création d’un centre scolaire et communautaire du Grand-Havre, dans la région d'Halifax-Dartmouth. Il est aussi membre de la Société promotion Grand-Pré. Il reçoit de nombreuses distinctions qui témoignent de l’ampleur de son engagement envers l’Acadie, notamment celles de Chevalier de l'Ordre de la Pléiade de la Nouvelle-Écosse, en 1992, et, en 1997, d'un doctorat honorifique de l’Université Sainte-Anne. Il reçoit aussi le Certificat Léger-Comeau, à titre posthume en 2012. Le Prix Gaston-Chagnon est créé en son honneur, en 2013, et est remis au grand bénévole de l'année de la communauté acadienne et francophone néo-écossaise.

Récipiendaires

2012 - Remis à Pauline Chagnon au nom de Gaston Chagnon à titre posthume

​2012-2013 - Gail Boyle

2013-2014 - Claude Renaud

Claude Renaud

2014-2015 - Jacqueline et Donald Kenny

Jacqueline Kenny

2016-2017 - Victor Tétrault

​​

   Victor Tétrault

2017-2018 - George Cottreau

    George Cottreau avec Pauline Chagnon

retour.jpg